le-tapis-de-tous-les-pays-horizontal-web

MULTICULTURALISME

Citoyenneté, identité, immigration

Licence 3 AES Affaires internationales

– Présentation du cours –

En étudiant les formes croisées d’invention de la citoyenneté, de construction du racisme et de production des identités, ce cours tente de montrer comment se fabriquent les configurations nationales des rapports sociaux de « race ». Le question du Multiculturalisme sera ainsi traitée en deux temps :

Dans la première partie du cours (10 séances le mercredi, de 18h15 à 20h15), à partir de l’exemple français, et à la lumière de comparaisons européennes, il revient sur l’articulation entre débats intellectuels sur la diversité et transformation de la dynamique des classes sociales dans les sociétés contemporaines.

Dans la seconde partie du cours (4 séances le vendredi, de 16h45 à 19h45), nous tenterons de traiter de  la même problématique, mais au travers d’exemples internationaux. Nous tenterons de comprendre comment l’État et la citoyenneté se sont construits dans d’autres régions du monde et notamment au sein d’États postcoloniaux.

Séance introductive

Identité, culture, citoyenneté

 

Cette séance aura pour objectif de revenir sur les problèmes posés par la définition des mots en usage pour parler d’immigration. Culture, identité, citoyenneté font partie de ces notions au contenu à la fois intellectuel et politique que nous discuterons pour mieux saisir les phénomènes abordés dans le cours.

 

Séance 2

Les configurations nationales de la nation et de la laïcité :

Les différents pays européens ne posent pas du tout de la même manière les questions de la nation et de la religion. Entre conception ethnique et concept citoyenne de la nation, des choix historiques ont été fait qui ont eu des effets sur la manière de penser l’acquisition de la nationalité. De la même manière, alors que certains pays ont voulu séparer l’État du religieux, d’autres se sont contentés d’aménager les relations entre ses deux réalités. Ce sont les logiques historiques de ces configurations européennes que nous tenterons de repérer. L’histoire de la laïcité française renvoie alors à une configuration bien particulière. Elle est aujourd’hui l’objet de toutes les spéculations. Cette séance sera consacrée aux racines historiques de cette tradition juridique et aux raisons pour lesquelles la question religieuse se pose en France avec autant d’acuité.

Documents à consulter : Todd1, Todd2, Todd3, Todd4, Européenne

Documents à consulter : Rapport1905

Séance 3

La France : une nation civique ?

La France fait partie des pays qui ont inventé la conception citoyenne de la nation. Mais lorsque l’on se penche sur sa réalité pratique, on perçoit combien sa mise en application s’est historiquement révélée relative. Entre question nationale et question coloniale, « la République » a toujours été traversé par la question raciale.

Documents à consulter : renan, P.Weil, E.Saada

 

Séance 4

Expériences d’immigration

L’immigration n’est pas seulement une réalité statistique, elle est également une somme d’expériences vécues. La famille, l’école, le travail sont autant de lieux où se nichent les différences entre les immigrés et les autres. Ils constituent aussi des indicateurs pour comprendre ce qui se cache derrière des concepts comme insertion, intégration ou assimilation.

Documents à consulter : EnquêteINEDTEO

Documents à consulter : 1851-1946, 1946-1981

 

Séance 5

Un anti-racisme français à la lumière américaine

La manière avec laquelle le problème du racisme se pose en France à partir des années cinquante est très significative : elle aboutit au vote de la loi Pleven en 1972. Lorsque l’on compare les mots en usage et les situations visées par cette loi, on entrevoit une manière spécifique de percevoir la lutte contre le racisme qui sera largement mise en jeu aux Etats-Unis durant cette période. Ainsi, la prise en compte des discriminations raciales en France a une histoire tardive. On peut même dire qu’elle ne s’est jamais réellement accomplie depuis la fin des années quatre-vingt-dix malgré la puissance de ce phénomène dans la société française. Quelle question la question des discriminations posent-elle ? Êtes-vous pour ou contre l’action affirmative ?

Document à consulter : Fassin – Invention francaise de la discrimination

Documents à consulter : AffaireBakke, LoiPleven

 

Séance 6

Questions urbaines : « l’ethnicisation » des « banlieues » ?

On ne peut comprendre les questions sociales et « ethniques » que si l’on pose pas la question urbaine et que l’on analyse les phénomènes de ségrégations territoriales. Ils ont des effets sur la réussite scolaire, sur la capacité à « vivre ensemble » et donc sur la production de la citoyenneté.

A lire : Rapport 2016 Inégalités scolaires

Séance 7

Le parti-pris de la différence (1981-1989) :

La montée en puissance du Front national, l’apparition de formes nouvelles d’anti-racisme, la pluralité des usages de « la République » en politique, « l’affaire du voile » constituent autant d’événements qui montrent combien les années quatre-vingt marquent une rupture dans la manière de penser l’immigration en France. On le perçoit notamment dans l’évolution des mots utilisés pour désigner les immigrés.

Documents à consulter : À l’épreuve du voile et son corrigé

 

Conférences obligatoires sur le Multiculturalisme et la République :

Alain Renaud, Multiculturalisme, pluralisme et communautarisme

Christophe Bertossi, Multiculturalisme et citoyenneté

Nacirah Gueniff, Familles et immigrations

 

 

– BIBLIOGRAPHIE INDICATIVE –

 

BALIBAR, E., & WALLERSTEIN, I., 1988, Race, nation, classe. Les identités ambigües, Paris, La découverte.

BAUBEROT, J., Histoire de la laïcité française, Paris, PUF, 2000.

BAYART, J-F, L’illusion identitaire, Paris, Fayard, 1996.

Benn Michael, W., La diversité contre l’égalité, Paris, Raisons d’agir, 2009.

BERTRAND, R., Mémoires d’Empire. La controverse autour du fait colonial, Paris, Editions du Croquant, 2006.

BIRNBAUM, P., 1988, Un mythe politique : la « République juive », Paris, Gallimard.

BLANC-CHALEARD, M-C, Histoire de l’immigration, Paris, La Découverte, 2001.

BRUBAKER, R., Citoyenneté et nationalité en France et en Allemagne, Paris, Belin, 1997.

CHAUMONT, J-M, La concurrence des victimes, Paris, La découverte, 1997.

COSTA-LASCOUX, J., & WEILL, P., Logiques d’États et immigrations, Paris, Edition Kimé, 1992.

CUCHE, D., 2001, La notion de culture dans les sciences sociales, Paris, La Découverte.

FASSIN, E., & FASSIN, D., De la question sociale à la question raciale ?, Paris, La Découverte, 2007.

FREDRICKSON, G., Racisme, une histoire, Paris, Liana Levi, 2002.

Fregosi, F., Penser l’islam dans la laïcité, Paris, Fayard, 2008.

GEISSER, V., Ethnicité républicaine, Paris, Presses de la FNSP, 1997.

GOFFMAN, E., Stigmate. Les usages sociaux des handicaps, Paris, Minuit, 1975.

GOULD, SJ., La mal-mesure de l’homme, Paris, Fayard, 1986.

GREEN, N., Les travailleurs immigrés juifs à la Belle Époque, Paris, Fayard, 1985.

GREEN, N., Repenser les migrations, PUF, 2002.

Guénif-Souilamas, N., (dir.), La République mise à nu par son immigration, Paris, La Fabrique, 2006.

Guénif-Souilamas, N., Des « beurettes », Paris, Hachette, 2003.

HÉRAN, F., Le temps des immigrés. Essai sur le destin de la population française, La République des idées / Seuil, 2007.

HOBSBAWN, E., Nations et nationalisme, Paris, Gallimard, 1992.

JOUANNEAU, S., Les Imams en France. Une autorité religieuse sous contrôle, Marseille, Agone, 2013.

KILANI, M., L’invention de l’Autre, Essai sur le discours anthropologique, Paris, Payot, 1994.

LAURENS, S., Une politisation feutrée. Les hauts fonctionnaires et l’immigration en France (1962-1981), Paris, Belin, 2009.

LÉVI-STRAUSS, C., « Race et culture », dans Le regard éloigné, Paris, Plon, 1983.

LEVI-STRAUSS, C., Race et histoire, Paris, Le Seuil, 1956.

MAURIN, E., Le ghetto français ; enquête sur le séparatisme social, Paris, Le Seuil, Coll. La république des idées, 2004.

Mazzella, S., Sociologie des migrations, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 2014.

NDIAYE, P., La condition noire. Essai sur une minorité française, Paris, Calmann-Lévy, 2008.

NOIRIEL G., La tyrannie du national, Calmann-Lévy, 1991.

NOIRIEL, G., A quoi sert « l’identité nationale », Marseille, Agone, 2007.

NOIRIEL, G., Le creuset français. Histoire de l’immigration (XIX-XXème siècle), Paris, Le Seuil, 1988.

NOIRIEL, G., Racisme : la responsabilité des élites, Édition Textuel, 2007.

POLIAKOV, L., Histoire de l’antisémitisme, L’âge de la science (Tome 2), Paris, Calmann-Lévy, 1955.

REYNAUD PALIGOT, C., Races, racisme et antiracisme dans les années trente, Paris, PUF, 2007.

SARTRE, J-P., Réflexion sur la question juive, Paris, Gallimard, 1946.

SAYAD, A., L’immigration ou les paradoxes de l’altérité (2 tomes), Paris, Éditions Raisons d’agir, 2006.

SAYAD, A., La double absence, Paris, Seuil, 1999.

SCHNAPPER, D., Qu’est-ce que l’intégration ?, Paris, Gallimard, 2007.

TAGUIEFF, P-A, La force des préjugés, Paris, Gallimard/Tel, 1987.

TAYLOR, C., Multiculturalisme. Différence et démocratie, Paris, Flammarion, 1994.

TODD, E., Le destin des immigrés. Assimilation et ségrégation dans les sociétés occidentales, Paris, Le Seuil, 1994.

TODOROV, T., Nous et les autres. La réflexion française sur la diversité humaine, Paris, Le Seuil, 1989.

WEIL P., La France et ses étrangers, Paris, Folio, 2004 (1ere édition Calmann-Lévy, 1991).

WEIL P., Qu’est-ce qu’un Français ?, Grasset, 2002.

WIEVIORKA, M., La différence, Paris, Balland, 2001

 

Charte des examens : Charte du contrôle des connaissances