MULTICULTURALISME Identité, citoyenneté, politiques sociales

MULTICULTURALISME

identité, citoyenneté, politiques sociales

– DEASS 2ème année et Licence 3 AES –

Année 2016 – 2017

Responsable : Éric SORIANO, Maître de conférences

 

Séance introductive ; Jeudi 8 et vendredi 9 septembre 2016

Les politiques sociales, entre citoyenneté et identification

NancyFraser

Ces deux séances introductives auront pour objectif de livrer le fil rouge du cours. Comment comprendre les enjeux permettant de définir l’espace de ce qui est social et de ce qui ne l’est pas ? En quoi la définition des frontières entre le culturel et le social, le psychologique et le social, le médical et le social relève-t-elle d’enjeux plus politiques qu’il n’y paraît ? Les conditions de travail des travailleurs sociaux ont-elles des effets sur la production des diagnostics ?

Entre sociologie des savoirs et des publics de l’action sociale, le cours tentera d’interroger trois questions aujourd’hui centrales dans la pratique du travail social : comment analyser et comprendre les phénomènes d’ethnicisation (séance 3 et 4), de psychologisation (séance 5 et 6) et de médicalisation (séance 7 et 8) des questions sociales. Les différentes séances tenteront de poser ces questions sur des terrains d’intervention différents.

SECTION 1. LES LIEUX DE L’ETHNICISATION

Séance n°3 ; Jeudi  22 septembre 2016. Ecole et ségrégation urbaine

En partant des dynamiques urbaines et leurs effets sur la distribution des élèves dans les établissements scolaires, ces deux séances seront consacrées aux phénomènes ségrégatifs qui affectent plus particulièrement les familles issues de l’immigration.

Séance n°4. Vendredi 23 septembre 2016. et mixité sociale :

La question scolaire est ainsi devenu le prisme par lequel certains problèmes sociaux sont « ethnicisées » dans l’espace public, c’est-à-dire renvoyés à des questions de différences culturelles. A partir d’une sociologie de ce qui structure les établissements ségrégués, nous verrons comment les dispositifs scolaires alimentent ce point de vue.

François Dubet, l’égalité des chances à la française

Familles immigrées

 

SECTION 2. PEUT-ON TRAITER LE SOCIAL PAR LA FAMILLE ?

Séance n°5 ; Jeudi 6 octobre 2016. La famille, de l’homosexualité aux nouvelles parentalités

L’appréhension de certaines difficultés sociales par la famille est une constante dans le travail social. La compréhension de cette institution renvoie néanmoins à des enjeux intellectuels plus complexes qu’il n’y paraît : si l’espace familial s’impose en pratique comme un lieu  d’intervention privilégié, il ne peut être considéré comme le lieu de toutes les dérives. Les enjeux associés à la genèse de la notion de parentalité permettent d’éclairer le débat et de montrer combien la famille absorbe, plus qu’elle ne produit, les difficultés sociales.

FamilleHomoparentale

Conférence d’Éric FASSIN

Séance n°6 ; Vendredi 7 octobre 2016. Précarités sociales, précarités familiales

La délinquance est de plus en plus associée au constat d’une démission parentale. Nombreux sont les verdicts qui l’associent notamment aux situations de monoparentalité. Ce diagnostic traverse le monde du travail social, mais a également des effets sur le fonctionnement de la justice. Cette question permet surtout d’interroger la manière dont on pense la variété des phénomènes de délinquance.

Famille et delinquance

SECTION 3. LES « MALADIES » PEUVENT-ELLES ÊTRE SOCIALES ?

 

Séance 7 ; Jeudi 20 octobre 2016. L’anorexie en hôpital

            L’évolution vers une définition médicale de l’anorexie a permis de mieux prendre en charge les phénomènes de cessation d’activité alimentaire chez certain(e)s adolescent(e)s. L’histoire ancienne et contemporaine de ce symptôme permet néanmoins de mieux interroger l’importance de ses aspects sociaux et des formes de traitement qui lui sont opposé dans l’espace psychiatrique. L’anorexie est aussi une question politique, celle de sa prévention.

Séance 8. Vendredi 21 octobre 2016. Médicaliser les difficultés scolaires ?

           La montée en puissance des diagnostics de dyslexie ou de dyspraxie est devenu une réponse efficace aux difficultés scolaires de certains enfants dès l’école primaire. Celles-ci ne peuvent néanmoins pas s’expliquer seulement en termes médicaux. Le développement de la dyslexie est concomitant à d’autres dynamiques qui permettent d’en interroger autrement les origines.

Travaux dirigés AES :

Les étudiants de la Licence AES devront assister aux quatre séances de travaux dirigés. Elles seront prises en charge par Anne-Lise Favier et se concentreront sur les questions de genre. Comme pour les cours magistraux, chaque séance sera organisée autour d’une lecture obligatoire.

 

Séance n°1 ; Lundi 17 octobre 2016, 9h-12h15 :

Séance n°2 ; Lundi 24 octobre 2016, 9h-12h15 :

Séance n°3 ; Jeudi 3 novembre 2016, 9h-12h15 :

Séance n°4 ; Vendredi 4 novembre 2016, 9h-12h15 :

Méthode de la dissertation : CONSEILS DE MÉTHODOLOGIE

 

Bibliographie de l’introduction du cours :

 

CASTEL, R., L’insécurité sociale. Qu’est-ce qu’être protégé ?, Seuil, 2003.

CASTEL, R., La montée des incertitudes : Travail, protections, statut de l’individu, Paris, Seuil, 2009.

CASTEL, R., Le psychanalysme : l’ordre psychanalytique et le pouvoir, Maspero, 1973.

DUBET, F., Le déclin de l’institution, Paris, Le Seuil, 2002.

FRAZER, N., Qu’est ce que la justice sociale ? Reconnaissance et redistribution. Paris, La découverte, 2000.

GARCIA, S., Mères sous influence. De la cause des femmes à la cause des enfants, Paris, La Découverte 2011.

HELY, M., Les métamorphoses du monde associatif, Paris, PUF, 2009.

HONNETH, A., La lutte pour la reconnaissance, Paris, Cerf, 2000.

ION, J., Les travailleurs sociaux, Paris, La Découverte, Col. Repères, 2005.

LAHIRE, B., L’homme pluriel, Paris, Nathan, 1998.

MUEL-DREYFUS, F., Le métier d’éducateur, Paris, Minuit, 1983.

SERRE, D., Les coulisses de l’Etat social, Paris, Raisons d’agir, 2008.

VERDES-LEROUX, J., Le travail social, Paris, Minuit, 1978.

 

Bibliographie de la séance n°3 et 4 :

 

Jean-Claude CHAMBORÉDON, Madelaine LEMAIRE, «Proximité spatiale et distance sociale. Les grands ensembles et leur peuplement », Revue française de sociologie, vol. XI, 1970, p. 3‑33.

Georges FELOUZI, L’apartheid scolaire : enquête sur la ségrégation ethnique dans les collèges, avec F. Liot et J. Perroton, éditions du Seuil, 2005.

Eric MAURIN, Le ghetto français. Enquête sur le séparatisme social, Paris, Le Seuil, 2004.

Hervé VIEILLARD-BARON , Les banlieues françaises ou le ghetto impossible, Éditions de l’Aube, 1994 (Monde en cours).

Loïc WACQUANT, Parias urbains : Ghetto, banlieues, Etat, Paris, La découverte, 2007.

N° spécial, Les espaces de l’entre-soi, Actes de la recherche en sciences sociales, N° 204, 2014/4.

 

Bibliographie de la Séance n°5 : 

 

Ariès, P. (1960), L’enfant et la vie familiale sous l’Ancien Régime, Paris, Plon, 1960 (reedit., Le seuil Paris, 1973).

Commaille, J., & Martin C, Les enjeux politiques de la famille. Paris : Bayard, 1998.

Borillo, D. & et Fassin, E., (eds), Au-delà du Pacs. L’expertise familiale à l’épreuve de l’homosexualité. Paris : PUF,

Singly (de) F. (1991), La famille : l’état des savoirs, Paris, La Découverte.

Théry, I. (1993), Le démariage. Justice et vie privée. Paris, Odile Jacob.

Pollak, M. (1993), Une identité blessée, Nathan, Métailié.

Gross, M. (dir) (2000), Homoparentalités, état des lieux. Paris, ESF.

Houzel, D. (dir) (1999), Les enjeux de la parentalité, Paris, Erès ;

Pourtois, J-P. & Desmet H. (dir) (2000), Le parent éducateur. Paris, PUF.

Le Gall, D. & Bettahar Y. (dir) (2001), La pluriparentalité. Paris, PUF.

Bruel, A. et al. (2001), De la parenté à la parentalité, Paris, Erès.

Dechaux, J-H, (2009), Sociologie de la famille, Paris, La Découverte.

 

Bibliographie de la séance n°6

 

Mucchielli, L., « La dissociation familiale favorise-t-elle la délinquance ? Arguments pour une réfutation empirique », Etudes et résultats, CNAF, n°61, 2000, pp. 35-50.

CHAMBOREDON J.C., 1971, La délinquance juvénile, essai de construction d’objet, Revue française de sociologie, 12, 3, 335-377.

LE GALL D., MARTIN C., dir., Familles et politiques sociales. Dix questions sur le lien familial contemporain, Paris, l’Harmattan.

FIZE M., 1990, La démocratie familiale. Évolution des relations parents-adolescents, Paris, Les Presses de la Renaissance.

FIZE, M.,  « L’adolescent est une personne », Michel Fize, éd. du Seuil, 2006,

LEFAUCHEUR N., 1989, Dissociation familiale et délinquance juvénile, les avatars scientifiques d’une représenta-tion sociale, Paris, Rapport pour la CNAF.

MALEWSKA H., PEYRE V., 1973, Délinquance juvénile, famille, école et société, Vaucresson, CFRES.

MARTIN C., 1997, L’après divorce. Lien social et vulnérabilité, Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

NEYRAND G., 2000, L’enfant, la mère et la question du père. Un bilan critique de l’évolution des savoirs sur la petite enfance, Paris, Presses Universitaires de France.

G., SAYN I., 1990, Un seul parent dans la famille. Approche psychologique et juridique de la famille mono-parentale, Paris, Centurion.

QUÉNIART A., 1999, Émancipation ou désancrage social: deux représentations de la rupture parentale chez des pèresn’ayant plus de contact avec leur enfant, Déviance et société, 23, 1, 91-104.

ROCHÉ S., ASTOR S., IVALDI G., TOURNIER V., 2000, Enquête sur la délinquance auto-déclarée des jeunes. Rap- port final, Grenoble, CERAT.

SINGLY F. de, 1993, Sociologie de la famille contemporaine, Paris, Nathan.

THÉRY I., 1993, Le démariage. Justice et vie privée, Paris, Odile Jacob.

TRÉPANIER J., 1995, Les délinquants et leurs familles, Revue de droit pénal et de criminologie, 75, 2, 119-142.

 

Bibliographie sur les séances n° 7 et 8 :

 

DARMON, M., Devenir anorexique, Paris, La découverte, 2009.

GARCIA, S. & Oller, A-C, Réapprendre à lire. De la querelle des méthodes à l’action pédagogique, Paris, Éditions du Seuil, 2015.

GARCIA, S., À l’école des dyslexiques. Naturaliser ou combattre l’échec scolaire ?, Paris, La découverte, 2013.

MEMMI, D., Faire naître et laisser mourir, Paris, La découverte, 2010.

MEMMI, D., La revanche de la chair. Essai sur les nouveaux supports de l’identité, Paris, Le seuil, 2014.

MOREL, S., La médicalisation de l’échec scolaire, Paris, La Dispute, 2014.

VINCENT, T., L’anorexie, Paris, Odile Jacob, 2000.